Tribune rédigée par Franck Berthod, Entrepreneur, Coach et Expert en Stratégies et Innovation pour l’Afrique.

 

Les mots sont connus. Start Up.

Pourtant dès qu’on les prononce, on ne peut s’empêcher de constater un écart entre les mots et les maux. D’un côté son lot de concours, de prix et de classements. De l’autre la réalité des chiffres au delà de l’agitation. Seulement 560 millions de dollars de levées de fonds pour près de 150 startups en 2018 sur le continent, (source Partech >250 000 dollars), dont 90% dans les pays anglophones et la moitié par un site de commerce connu et spécialiste des pays émergents). Ces mots supposent deux choses : débuter et décoller rapidement, plus vite que les modèles économiques classiques et encore plus vite si la technologie utilisée le permet.

Trois modèles, parmi les 15 usuels, semblent booster les appétits des VC (capitaux risqueurs), la publicité, le e-commerce et le transfert d’argent. D’autres plus lents émergent sur des tendances éprouvées dans l’environnement, l’énergie, le food business, les objets connectés et la blockchain. Encore faut-il traverser la vallée de la mort, les trois premières années et enchaîner deux levées de fonds, une première en général de 50 000 dollars en love money ou en impact investissement pour valider votre modèle et acquérir vos premiers clients, une seconde supérieure à 250 000 dollars pour booster vos ventes, votre process et scaler votre modèle. La suite ressemble à une première consécration de 1 à 5 millions de dollars. Le parcours est dur et fabuleux. Mais ne vous y trompez pas, les fondamentaux sont coriaces et quelque soit notre position dans la chaîne des valeurs de cette écosphère nous testerons et choisirons toujours une chose : votre compréhension du marché, le leadership d’une équipe ou d’un duo de préférence et la capacité à créer une valeur et la faire grandir. En modèle tech ou non tech, c’est là la différence entre une idée et un projet d’entreprise, entre communiquer sur un modèle et réaliser du chiffre d’affaires et des bénéfices. Entreprendre est une vocation, un état d’esprit, un mouvement perpétuel.

Une des plus belles expériences qu’il m’a été donné de vivre et partager en 26 ans de vie professionnelle dans 50 pays. Une richesse. Soyez inventifs et combatifs et restez centrés sur votre éthique et Osez faire. Seuls les résultats parleront de vous et pour vous. Seule l’expérience vous nourrira. Seuls les Échecs forgeront votre succès. Tout se trouve dans le chemin. #makeithappen et bienvenue dans ce nouveau rendez-vous des entrepreneurs en Afrique de l’Ouest.

Show CommentsClose Comments

Leave a comment