Investisseurs & Partenaires (I&P) et le Gouvernement Princier ont signé à la mi-janvier à Monaco un accord de partenariat afin de créer le premier fonds d’impact consacré à l’éducation en Afrique. Lancé à l’horizon 2020, il aura pour objectif de répondre aux enjeux d’accès, d’équité, de qualité et d’adéquation de l’éducation en Afrique.

Le premier fonds d’impact dédié à l’éducation sur le continent africain

La scolarisation des populations les plus vulnérables et la formation des jeunes représentent des enjeux cruciaux pour le continent africain. Malgré des progrès indéniables réalisés ces dix dernières années, les systèmes éducatifs sont confrontés à un certain nombre de défis communs, tels qu’améliorer l’accès à l’enseignement, en particulier pour les filles et les populations rurales, en garantir sa qualité, et assurer une adéquation entre les formations dispensées et les besoins des marchés locaux du travail.

« Les gouvernements africains disposent de moyens limités pour résoudre ces problèmes, et de fait le secteur privé est de plus en plus perçu comme un acteur complémentaire dans le secteur de l’éducation » explique Jean-Michel Severino, Président d’Investisseurs & Partenaires. Les initiatives privées restent à ce jour limitées et très peu de fonds ont été investis dans l’éducation, notamment dans le domaine de l’investissement d’impact. À travers la création d’un fonds d’impact dédié à l’éducation, I&P et le Gouvernement Princier ont pour objectifs de promouvoir une éducation accessible, équitable et de qualité en Afrique. Alors que 50 % de la population africaine a moins de 20 ans, et que 450 millions de jeunes arriveront sur le marché de l’emploi d’ici à 2050, le fonds visera également à promouvoir l’employabilité de la jeunesse africaine en renforçant l’adéquation entre les formations universitaires et professionnelles d’une part, et les besoins des employeurs locaux et de la société d’autre part.

Le fonds permettra de financer et d’accompagner des institutions éducatives privées, ou des entreprises de l’écosystème éducatif produisant des biens, des services et technologies essentiels à la résolution de ces enjeux. Plusieurs hypothèses d’investissement sont aujourd’hui testées concernant les secteurs et critères d’investissement, le périmètre géographique et les instruments financiers qui seront mobilisés. Une étude de faisabilité est en cours de réalisation afin de déterminer les opportunités et les freins liés à la création d’un véhicule d’impact dédié à l’éducation dans le contexte africain. Conduite par la FERDI (Fondation pour les études et recherches sur le développement international), l’étude permettra de mieux comprendre les défis africains en matière d’éducation et d’identifier des bonnes pratiques en éducation pouvant être développées et élargies par le secteur privé. Plus d’informations sur www.ietp.com

Photo 1: L’équipe d’I&P et de Monaco dédiée au projet, en compagnie des membres du Conseil Stratégique © Direction de la Communication/Mikael Alesi

 

Show CommentsClose Comments

Leave a comment